www.sudeduc02.org: le site du syndicat Sud Education Aisne (02).

COORDINATION DES ETABLISSEMENTS EN LUTTE DANS L'AISNE

mercredi 6 avril les établissements en lutte se sont réunis à Laon.

A cette réunion étaient présents une petite trentaine de collègues du premier et second degré et une quinzaine d’établissements étaient représentés : Corbeny, Joliot Curie de Tergnier, Jacques Cartier et Gay-Lussac de Chauny , Gérard de Nerval et Léonard de Vinci de Soissons, Erea de Saint Quentin, collège de Villeneuve Saint Germain, Anizy le château, Ribemont, des professeurs des écoles d’Alaincourt, de Vendeuil,

CONTRE LES FERMETURES DE CLASSES, D’ECOLES, LES SUPPRESSIONS D’HEURES ET DE POSTES, TOUS A L’INSPECTION D’ACADEMIE LE 9 MARS

Les organisations syndicales enseignantes de l’Aisne, la FNEC-FP-FO 02, la CGT Éduc-action 02, le SNUIPP-FSU 02, le SNES-FSU 02, la FSU 02, le SE-UNSA 02, SUD Éducation 02, le SNALC-CSEN, le SGEN-CFDT 02 et la CNT-FTE considèrent que les conditions de la rentrée 2011 dans le département de l'Aisne s'annoncent explosives, avec, dans le premier degré, la suppression de 50 postes d'enseignants, 6 postes d'intervenants en langues, très certainement de postes de RASED et de titulaires remplaçants, et, dans le second degré, aucune création de postes en collège malgré l'arrivée de 660

Le projet CLAIR : aperçu d'une réforme en eaux troubles

Le projet de contre réforme CLAIR (pour Collèges et Lycées pour l'Ambition, l'Innovation et la Réussite) est testé depuis la rentrée 2010 à grande échelle (105 établissements) et sera généralisé à la rentrée 2011 aux établissements du champs prioritaire (sic).

Les grèves se suivent et (ne) se ressemblent (pas forcément)...

Lors de notre dernière AG, nous avons voté contre, à l'unanimité, la participation à la grève du 12 mars, à l'appel du SNES, pour les raisons suivantes :
Il s'agit , une fois de plus, d'une énième grève, sans lendemain, mais avec un trentième en moins.
C'est une grève catégorielle donc corporatiste et la souffrance touche tous les salariés, tant du privé que des différentes fonctions publiques.
Son action est donc contestable et de nature, une fois de plus, à jeter l'opprobre sur la profession. Elle fait donc le jeu des pouvoirs publics.

BAC NOIR

Le Bac Noir après le Bac Blanc. Quatre mois pour le préparer, quatre jours pour tout bloquer.
Le syndicat Sud-Éducation Gard, lors de son Congrès nîmois du 28 et 29 janvier propose quatre renversements dialectiques:

La D.H.G. nouvelle est arrivée!

Téléchargez ces affichettes au format .pdf pour sensibiliser nos collègues au refus des heures supplémentaires.

DHG-01.gifDHG-01.pdf (1.26 Mo)
DHG-02.gifDHG-02.pdf (1.26 Mo)

Masterisation: des élèves devant nos élèves

La masterisation qu’est ce que c’est?

Aujourd’hui:
Licence (bac+3) + 1 an de préparation au concours + 1 an de formation professionnelle rémunérée comme fonctionnaire stagiaire.
Demain:
Licence (bac+3) + 2 ans de master avec au mieux une “gratification” de 3000 euros en lieu et place de l’année de stage rémunérée?

Le syndicalisme aujourd'hui

"Aujourd’hui, le syndicalisme c’est se retrouver à trois sous un drapeau sous la pluie tous les trois mois."

• Hier, le syndicalisme, c’était lutter collectivement pour obtenir de nouveaux droits et l’amélioration des conditions de travail.
• Avant-hier, le syndicalisme c’était lutter collectivement pour conserver les droits hier acquis.
• Il y a quelques heures, le syndicalisme c’était lutter presque collectivement pour ne pas perdre trop de nos droits, ni subir trop de dégradations des conditions de travail et du service public rendu.

Le ministre du pareil et du paraître.

Le ministre du pareil et du paraître.

Luc Chatel, le ministre qui croit qu'en faisant pareil que son prédécesseur, mais avec un sourire Colgate en plus, ça va passer.
"Je ne serais pas un ministre de cosmétique."
Tu parles!

5000 postes de "médiateurs de la réussite scolaire"...

Darcos nous annonce la création de 5.000 emplois de « médiateurs de la réussite scolaire », recrutés en contrats aidés, pour lutter contre l’absentéisme scolaire. Entre annonce bling-bling et destructions de postes.

Syndiquer le contenu