Récupérer un jour travaillé : une nouvelle invention du gouvernement !

Depuis que Peillon a décidé que les vacanbces de la Toussaint devaient durer 15 jours, nous avons pris l'habitude de récupérer le 31 octobre en travaillant un ou deux mercredis.
Cette année, le calendrier a été présenté aux enseignants officiellement comme ceci :
récupération du jeudi 31 octobre le mercredi 13 novembre 2013 OU le mercredi 11 juin 2014 (ou, pour ceux qui travaillent déjà le mercredi matin, les après-midis des mercredis 13 novembre 2013 et 11 juin 2014)

Depuis le dossier de rentrée d’août 2013, des démentis adressés par les rectorats et les Directions académiques arrivent dans les écoles et les établissements pour expliquer aux personnels que le rattrapage concerne en réalité le lundi 2 septembre, jour de pré-rentrée des enseignants, au prétexte que les élèves devraient bénéficier de 36 semaines d’enseignements....

Doit-on rappeler que la journée de pré-rentrée des enseignants est une journée de travail ? Voilà que ce gouvernement invente le rattrapage des journées déjà travaillées !

Il est aberrant de demander aux personnels de rattraper ce jour en invoquant un nombre précis de jours d’école pour les élèves alors même que le zonage des vacances provoque, de fait, un nombre de jours d’école qui n’est pas le même sur l’ensemble du territoire.

L’incompréhension et une légitime exaspération s’installent chez les personnels que le ministère veut obliger à travailler un jour de plus pour récupérer une journée déjà travaillée. Nous demandons donc au Ministre de revenir sur cette journée présentée comme du rattrapage.

SUD EDUCATION S'OPPOSE A LA RECUPERATION LES MERCREDIS 13 NOVEMBRE ET 11 JUIN D'UN JOUR DEJA TRAVAILLE PAR LES PERSONNELS ET APPELLE A LA GREVE LE 13 NOVEMBRE

Contre l’augmentation du temps de travail et le travail gratuit
Pour une réforme des rythmes et un calendrier scolaire dans l’intérêt des élèves et de l’ensemble des personnels
Pour la réduction du temps de travail, par semaine et sur la vie