DESINFORMATION : CA MARCHE !

Communiqué du syndicat Sud éducation 02 - 3 février 2014

Nous sommes nombreux à être tombés des nues à l'annonce d'un mouvement de retrait des enfants de l'école, la semaine dernière, mouvement amorcé par la peur de parents ayant été prévenus que les pires horreurs étaient enseignées à l'école de la République.
Comment des personnes raisonnablement intelligentes, sachant lire et écrire, peuvent être à ce point menées par le bout du nez, manipulées, embrigadées par des textos dont ils ne connaissent même pas la provenance et dont ils ne cherchent même pas à vérifier les allégations ?

Plus c'est gros, plus ça passe

Une partie de la population française est donc bien mûre pour croire les yeux fermés, sans hésiter un instant, que l'école de la république est pourrie, dangereuse, perverse. Faut-il y voir le véritable déclin du système scolaire français qui n'est plus capable de former des citoyens capables de sens critique et d'un minimum de raisonnement logique ?
Quoi qu'il en soit des parents ont pris peur lorsque par textos ils ont "appris" que leurs enfants en maternelle allaient avoir des cours de masturbation, être présentés à des transsexuels, apprendre à utiliser des sex-toys et bien d'autres horreurs encore dont il serait fastidieux et inutile de faire la liste ici.

On ressort les idées rances de la naphtaline

Suite à cette délirante réaction de quelques centaines de parents, voilà que des personnes représentant des mouvements, associations ou comités divers sont invitées à répéter en boucle dans les médias les mêmes âneries, ajoutant que l'égalité entre les hommes et les femmes ne doit pas être du ressort de l'école mais doit être laissé à l'appréciation des parents, que les stéréotypes c'est bien, qu'on va finir par castrer (au sens propre) les garçons à l'école - et bien d'autres affirmations absurdes mais nous ne souhaitons pas non plus relayer toute la bêtise du monde. Et de défiler dans la rue, la haine aux lèvres.

Derrière tout ça, en coulisse, des intégristes religieux musulmans et catholiques, des militants d'extrême-droite, des nostalgiques de l'ordre patriarcal qui verraient bien la France faire un petit retour dans le passé de, disons, un siècle. Et qui n'hésitent pas à mentir éhontément devant les caméras et les micros, tout émoustillés de pouvoir enfin déverser leur bile à la télé.

Agir pour faire reculer l'obscurantisme

On croyait certaines luttes définitivement révolues, on se rend compte qu'il faut toujours rester vigilant car la menace d'une régression des droits pèse toujours sur notre société.
«Les écoles, les collèges, les lycées (...) contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation. Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu'à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. »
Cet article 121-1 du code de l'éducation reprend l'article 5 de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005. C'est lui que ces intégristes prétendent combattre. Et c'est précisément cette égalité à l'école, garantie par la loi que nous prétendons, à Sud éducation 02 protéger.

POUR LA DECROISSANCE DE L'IGNORANCE, POUR LA CROISSANCE DE L'EGALITE
STOP A LA MANIPULATION PAR L'EXTREME DROITE ET PAR LES TARTUFFES DE TOUS BORDS !