www.sudeduc02.org: le site du syndicat Sud Education Aisne (02).

Rassemblement à Saint Quentin le 23 juin

Pour info, il y aura un rassemblement à Saint Quentin le 23 juin à 16h45 à la basilique. Si nous avons du monde, il y aura peut-être une manif après la manif. Les organisations syndicales seront reçues par la cgt ud pour préparer le 28.
Plus de détails dans les pièces jointes.

Intimidation et répression du mouvement social à Amiens : ça suffit!

9 jeunes (lycéens, étudiants, précaires, ouvriers) ont manifesté de
divers manières leurs oppositions à la loi travail à Amiens les semaines
passées. Ils ont été interpelés et seront bientôt jugés.
Toutes les infos ici.

La mobilisation continue

Toutes les infos sur les mobilisations du 26 mai (dans l'Aisne) et du 14 juin (à Paris) en cliquant ici.

2nd degré: Sud éduc Picardie se mobilise pour que le rectorat respecte (enfin) la loi sur nos heures statutaires

Vous trouverez en ligne le document qui a été envoyé au recteur et à tous les services DPE.
Le décret du 20 Août 2014 sur les obligations de service et les missions des personnels enseignants du second degré impose des régressions dont le rectorat a déjà pris acte (nouvelles missions obligatoires, impossibilité de contester la nomination sur plusieurs établissements). Il clarifie cependant certains points:

Convocation hors de temps de travail aux journées de formation à la réforme du collège

Vous trouverez ici une lettre type de demande de recours gracieux à envoyer pour refuser ce type de convocation. Il serait bien qu'un maximum d'enseignants s'en empare pour éviter d'installer cette mauvaise habitude de convocation hors temps de travail les mercredis après-midi...

En mai, mettons KO la loi Travail et son monde.

Communiqué de la fédération SUD éducation

Publié le vendredi 29 avril 2016 sur http://www.sudeducation.org/En-mai-mettons-KO-la-loi-Travail.html

1er mai : faire sa fête à la loi Travail
3 mai : résolument face au parlement
Et après ... on continue !

Le gouvernement, sous la pression d’une mobilisation qui s’enracine, tente d’éteindre le feu. En recevant des organisations de jeunes, il fait de nouvelles propositions qui ne remettent pas en cause l’essentiel de la loi Travail. ​En semblant céder sur des revendications des intermittents, il tente de diviser le mouvement.

La réussite de la journée du 28 avril montre que la lutte ne faiblit pas, elle s’enracine et se diversifie.

Préavis de grève « généraliste » du 3 mai 2016 au 8 juillet 2016

Communiqué de la fédération SUD éducation

Publié le lundi 25 avril 2016 sur http://www.sudeducation.org

Le préavis « généraliste » évolue en fonction de l’actualité. Actuellement, il permet de couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les établissements scolaires (enseignant-es, enseignant-es-chercheurs-chercheuses et chercheurs-chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé-es par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre mer et des Collectivités Territoriales, ou le Ministère de la fonction publique ; une négociation préalable a eu lieu pour les personnels exerçant des fonctions d’enseignement dans une école maternelle ou élémentaire publique), qui se mobiliseront :

Pour le retrait de la loi dite de refondation, notamment la réforme des rythmes scolaires.

Contre la circulaire sur les nouveaux critères de régularisation des sans papiers du 28 novembre 2012 et la circulaire de lutte contre l’immigration irrégulière du 11 mars 2013 qui n’ont pas, dans la plupart des cas, résolu les problèmes dramatiques que vivent les jeunes scolarisés sans papiers et leurs familles. Pour les droits fondamentaux des étrangères et étrangers qui sont menacés : droits à la santé, à l’éducation, à la vie privée et familiale (regroupement familial et mariages des sans-papiers) et droit d’asile.

Contre les suppressions de postes, les fermetures de classe, les baisses de DHG, pour une dotation supplémentaire pour les postes créés par la carte scolaire.

Pour le maintien d’un réel service public national de l’éducation, contre les inégalités scolaires sur le territoire, contre la territorialisation des missions de l’école notamment à travers les PEDT et la réforme du collège, contre toute décentralisation du service public de l’orientation et de la carte de l’enseignement professionnel, contre la circulaire de missions du service social des élèves mise en négociation de prioriser l’affectation des assistants sociaux dans les 350 réseaux REP+ comprenant le collège et les écoles rattachés, contre l’oral de rattrapage du bac professionnel sous sa forme actuelle, les CCF, contre le passage des nouvelles épreuves orales de langues au baccalauréat général, qui remettent en question le caractère national du diplôme, contre l’externalisation de l’enseignement artistique avec le PEAC (Parcours d’éducation artistique et culturel).

Modèle de déclaration d’intention de faire grève pour le 1er degré

Vous trouverez en lien une lettre type à compléter.

M@gistère... que pour les volontaires !

Dans le 1er degré, Le ministère de l’Éducation nationale a choisi de mettre en œuvre un logiciel de formation à distance « M@gistère », sans aucune consultation d’un Comité hygiène sécurité et conditions de travail.

Syndiquer le contenu